Parole de liberté

La parole d’un maître spirituel est à l’image de la vie : libre, franche, inaliénable, inattendue, invention perpétuelle, comme l’élan d’une source ou d’une cascade. 

« La vie est toujours nouvelle, toujours jaillissante, comme le soleil qui est toujours nouveau. La vie d’hier est déjà du passé, le soleil d’aujourd’hui n’est pas celui d’hier, et il renouvelle aussi nos richesses, il nous apporte chaque jour quelque chose qui n’existait pas la veille. »

 « La vie n’est jamais la même : elle coule, elle circule et se transforme, déplaçant les êtres et les choses. »

Une parole vivante ne peut pas se figer en recettes, en dogmes. Un journaliste jadis qualifiait l’existence du disciple dans la Fraternité blanche universelle d’« endoctrinement perpétuel ». Cette appréciation ne tient pas face à l’étude des faits : la présence de maîtres spirituels a toujours accompagné et accompagne encore l’histoire de l’humanité. Et qui dit instructeur, dit aussi disciple à son écoute.

Mais d’où vient la fervente assiduité du disciple pour écouter la parole du Maître ? … C’est que cette parole lui apporte une clarté sur lui-même, une clarté vitale. Elle le libère : le disciple se défait de telle limitation, tel préjugé ; il écoute naître en lui la réponse à de nouvelles questions ; est-il un jour déstabilisé, il invente un équilibre inédit ; il expérimente une nouvelle attitude

« Aujourd’hui vous aviez un problème à résoudre et vous avez réussi en employant une certaine méthode. Mais voilà que le lendemain un autre évènement se présente et vous ne pouvez pas utiliser les mêmes méthodes, la même attitude : vous êtes obligé de vous adapter à cette situation nouvelle. Hier, par exemple, la solution était un geste de bonté, de générosité. Mais aujourd’hui vous avez une autre affaire à régler, et là, c’est le raisonnement, ou la fermeté, ou même l’obstination qui vous aidera. Une autre fois, ce sera l’indifférence, ou l’oubli …

Cherchez donc chaque jour comment vous adapter. » 

Étrange endoctrinement – être obligé d’inventer, obligé de devenir libre et, par là même, plus intelligent !

Références :

  • Pensées Quotidiennes 2013, 26 août
  • Pensées Quotidiennes 2011, 28 janvier